FR NL
 

Dernière nouvelles des SCJM sur Covid-19 / 29.03.2020

Nous avions tous nos merveilleux projets pour les mois et l’année à venir, mais nous réalisons maintenant que le Seigneur en avait un autre !

Le coronavirus nous oblige à nous arrêter, à penser, à réfléchir, à écouter, à changer... Le silence qui nous enveloppe et les restrictions de mouvements et d’activités extérieures nous obligent à rester à l’intérieur - une invitation à aller au plus profond de nous-mêmes, à nous tourner vers l’intérieur...

La famille des SCJM, ainsi que nos frères et sœurs dans le monde entier, vit aujourd’hui l’impact du confinement, décrété par nos gouvernements et nos autorités civiles, pour contrôler et contenir la pandémie du Covid-19. Néanmoins, selon les rapports qui nous parviennent de nos Provinces et Régions, les cas de Covid-19 sont en augmentation et chacun doit faire face à cette pandémie:

  • Le confinement se poursuit ici en Belgique et nous faisons tout notre possible pour nous protéger et protéger les autres de la maladie. Les sorties restent limitées à l’achat des produits essentiels : nourriture, médicaments....
    • Sur les deux cas confirmés chez nos Sœurs âgées rapportés précédemment, l’un s’améliore, tandis que la situation est fluctuante pour le second. Maintenant, nous avons un troisième cas confirmé d’une Sœur qui est également hospitalisée.
    • Parmi les personnes qui soutiennent nos Sœurs dans le domaine de la santé, il y a un nombre croissant de cas confirmés et suspects. C’est une situation alarmante pour des raisons évidentes.
    • Comme vous le savez, au cours de la dernière semaine, deux Sœurs âgées ici en Europe et une Sœur relativement jeune au Congo nous ont quittées pour leur demeure éternelle. Je tiens à ajouter ici que ces décès n’ont aucun rapport avec le Covid-19.
    • À ce jour, la Belgique fait état d’un total de 10 836 cas de Covid-19 et de 431 décès.
  • Nos sœurs étudiantes en Italie et en France signalent que, bien que la situation environnante soit inquiétante, leurs études se poursuivent en ligne et elles sont aussi bien que possible dans cette situation particulière.
  • L’Afrique semble relativement épargnée du virus mais, apparemment, ce n’est qu’une question de temps. Selon les informations reçues de nos Sœurs, le nombre de cas est en augmentation. Les restrictions imposées par les gouvernements ne semblent pas avoir l’effet escompté, car les gens continuent de se déplacer, en particulier sur les marchés, qui sont le lieu de vie de la majorité des gens dans chaque pays. Au Rwanda, un ordre de tirer à vue sur toute personne désobéissant aux ordres du gouvernement permet de maintenir les gens à l’intérieur par la peur. Même dans ce cas, des rapports font état d’aberrations.
  • Nos Sœurs des pays asiatiques sont témoins d’un nombre croissant de cas dans leurs pays respectifs et des mesures plus strictes sont introduites pour enrayer la propagation.
    • Les deux Sœurs étudiantes du Sri Lanka à l’EAPI à Manille sont bloquées. Manille étant coupée du reste du pays et du monde, elles n’ont aucun moyen de sortir de là, ni d’être aidées par qui que ce soit. Heureusement, l’Institut leur permet d’y rester et elles vont bien.
    • Au Sri Lanka, le couvre-feu est en vigueur et toute personne qui enfreint les ordres peut être arrêtée.
    • En Inde, un confinement national semble créer une sorte d’exode des travailleurs migrants dans les villes qui se précipitent à pied vers leurs villages. Les travailleurs qui vivent avec leur salaire quotidien dans les villes et les villages, ainsi que les sans-abri, sont les plus touchés par ce confinement dans le pays. Compte tenu de la densité de la population, les autorités sont submergées par l’ampleur du problème. Pire encore, le pays est loin d’être préparé à faire face à une maladie pandémique telle que le Covid-19.

Dans cette situation d’"obscurité", l’esprit de solidarité est de plus en plus fort au sein de la Congrégation. Je me sens touchée par les appels et les messages provenant de diverses parties de la Congrégation et demandant des renseignements sur nos Sœurs dans d’autres Provinces, Régions et pays. En outre, il y a partout un effort concerté pour intensifier notre appel au Seigneur sous diverses formes de prière, personnelle et communautaire, qui seul peut changer le cours des événements déclenchés par le virus. Restons unies dans le Seigneur en ces temps difficiles !

Profitons également de cette occasion pour mettre à profit les possibilités qu’elle nous offre :

  • Se concentrer sur l’essentiel de la vie
  • Utiliser les moyens dont nous disposons (par exemple, le téléphone intelligent) pour envoyer/transmettre uniquement des messages qui peuvent être proactifs et constructifs en signe de notre solidarité et de notre soutien
  • Reconnaître, valoriser et apprécier les personnes en première ligne de cette pandémie et prier pour elles :
    • Les membres du personnel soignant qui risquent leur vie pour protéger et sauver celle des autres
    • Les dirigeants de nos gouvernements dont la vigilance et la sagesse peuvent orienter le cours des événements
    • Nos professionnels de la santé, chercheurs et scientifiques dont le travail acharné et la perspicacité peuvent créer un traitement pour arrêter le virus
    • Nos leaders spirituels dont l’intuition et le discernement peuvent nous fortifier pendant cette période d’insécurité et d’incertitude
    • Nos leaders civiques pour l’inspiration, le courage et la force de répondre aux besoins de leurs communautés
    • Les employés des magasins qui sont encore ouverts pour nous, les fournisseurs de transport, les forces de l’ordre, les bénévoles...

Que Dieu aide chacune de nous, SCJM, à faire preuve de courage, d’espoir, de générosité et de gentillesse envers tous ceux qui nous entourent !

Sœur Lucy Jacob
Bruxelles
29.03.2020


News Update

Echoes from the Generalate during the Lockdown

The Radiance of SCJM Charism in the face of Covid-19! (Continued)


To be kept informed of our activities, please leave us your e-mail address :