EN NL
 

Le rayonnement du charisme des SCJM face au Covid-19 ! (Suite)

Région anglo-irlandaise

Au début de la pandémie de coronavirus – Covid-19, nous avons connu une période de choc, d’incrédulité et de peur, lorsque nous avons commencé à entendre dans les médias l’horreur que cette minuscule, invisible particule de matière causait dans le monde entier et surtout lorsque le premier décès a été signalé en Irlande.

On nous a demandé de rester chez nous, en Irlande, à partir de la mi-mars et de garder une distance sociale. Nous avons donc fermé nos portes à tous ceux qui venaient à Suaimhneas pour des thérapies, la méditation et des cours. Ce choc a mis des jours à s’installer alors que nous regardions et écoutions sans cesse toutes les nouvelles et les médias qui remplissaient notre communauté. Il a fallu quelques jours pour se rendre compte que ce virus était là et qu’il allait visiter de nombreux endroits pendant son séjour. La façon dont nous réagissons à ce nouveau visiteur est importante pour notre survie en tant que famille humaine.

Au milieu de la peur et de l’incertitude initiales, nos dirigeants, en Irlande, ont préparé le terrain. En tant que communauté, nous avons commencé à ressentir l’influence de leur leadership et de leur capacité à transmettre une attitude de calme mais aussi une réaction mesurée. Nous nous sommes senties "soutenues" dans ce qui semblait être une situation impossible. Leur honnêteté, leur transparence et leur manque de rhétorique politique nous ont donné de l’espoir. Nous étions tous ensemble dans cette situation, c’était le message constant. Ils nous ont demandé de participer activement, dans notre propre contexte, de rester à la maison, d’assurer notre sécurité, de maintenir une distance sociale/physique, de nous soutenir les uns les autres et de donner un sentiment d’espoir et d’encouragement par des moyens modestes mais essentiels. Dans tout le pays, les gens réagissent à cette demande de nombreuses façons uniques et admirables.

Avec la sécurité que nous procurent l’espoir et la confiance, nous voyons cette période comme une occasion pour nous d’être pratiques et créatives. Nous avons commencé à réorganiser nos vies autour de cette nouvelle expérience.

  • Nous avons commencé à faire face de manière plus constructive à la peur que la famille, les amis et la communauté des SCJM n’entrent en contact avec le virus : trouver de nouvelles façons de nous soutenir et de nous sentir soutenus par la technologie dans notre éloignement physique, rester connecté tout en restant à l’écart.
  • Suaimhneas qui était autrefois plein d’activité, est maintenant occupé au téléphone, avec WhatsApp ou Zoom, entrant en contact avec d’autres personnes pour les soutenir.
  • Nous avons poursuivi notre programme de méditation par les enregistrements vidéo des sessions.
  • Nous soutenons par téléphone les personnes qui trouvent cette période difficile et nous les orientons vers des spécialistes, si nécessaire.
  • Nous soutenons le personnel de première ligne dans les hôpitaux et les zones de soins par nos prières, nos lettres et nos cartes de remerciements.
  • Grâce aux réseaux, nous avons pu soutenir une initiative qui a permis de fournir aux hôpitaux et aux maisons de soins locaux des articles pratiques bien mérités et nécessaires pour faciliter un peu la vie du personnel, par exemple des bouilloires, des appareils à sandwiches, etc.
  • Nous sommes pleines de gratitude pour le printemps qui nous permet d’avoir ce temps dans le jardin, pour planter, désherber et travailler le sol. Nous avons le temps d’observer et d’écouter les jonquilles et les tulipes nous parler de leur fragilité et de leur essence, nous rappelant le cycle de la vie.

Nombreux sont ceux qui se sont demandé où se trouve Dieu dans tout cela. Dieu souffre avec nous et nous parle par la main qui nous aide, par le sacrifice que l’on fait pour qu’une autre personne soit en sécurité et par la promesse du printemps qui nous est révélée dans la nature, chaque matin. Dieu est dans l’invitation à revoir nos priorités et la façon dont nous apprécions la vie à toutes les étapes.

Peut-être est-ce là l’occasion qui nous est offerte d’écouter la Terre et de nous permettre de faire l’expérience du Dieu d’amour, de compassion et de tendresse dans et à travers l’humanité tout entière.

Kathleen O’Meara, dans le poème ci-dessous, semble saisir les opportunités contenues dans notre situation actuelle :

Et les gens sont restés à la maison
Et ils ont lu des livres et écouté.
Et ils se sont reposés et se sont entraînés
Et ils ont fait de l’art et ont joué
Et ils ont appris de nouvelles façons d’être.
Et ils se sont arrêtés.
Et ils écoutent profondément.
Quelqu’un a médité
Quelqu’un a prié
Quelqu’un a dansé
Quelqu’un a connu son ombre
Et les gens ont commencé à penser différemment.
Et les gens ont guéri
Et en l’absence de gens qui vivaient de manière inconsciente,
Dangereuse, inutile et sans cœur,
Même la Terre a commencé à guérir.
Et quand le danger est passé
Et que les gens se sont rencontrés
Ils ont pleuré les morts
Et ils ont fait de nouveaux choix
Et ils rêvent de nouvelles visions
Et ils ont créé de nouveaux modes de vie
Et ils ont complètement guéri la Terre
Tout comme ils ont été guéris eux-mêmes.

Envoyé par Sœurs Anne Lynch and Mai Finlay


À suivre...

Dernières nouvelles

Le rayonnement du charisme des SCJM face au Covid-19 (Suite)

LUBUMBASHI / Province St Vincent, RD Congo


Veuillez inscrire votre adresse e-mail pour être tenu au courant de nos activités :