FR NL
 

Echos du Généralat pendant le confinement

23/05/2020

Lorsque la nouvelle de la propagation du coronavirus a commencé à apparaître dans les médias, nous n’avions pas réalisé que ce virus allait envahir le monde avec un effet dévastateur sur la vie de tous, en particulier des plus vulnérables de notre société. Nous sommes restées à l’écoute des chaînes d’information pour en savoir plus et mieux comprendre. En quelques semaines, lorsque la Belgique a signalé des cas confirmés dans le pays, nous avons eu davantage de raisons de nous alarmer. Le 18 mars, le gouvernement a imposé un confinement. Nous n’avions pas d’autre choix que de changer et d’adapter nos modes de vie et de fonctionnement !

• Nous nous sommes tout d’abord réunies en communauté pour partager et écouter nos sentiments et nos pensées et ce que le Seigneur peut nous dire à travers la situation que le monde rencontre aujourd’hui. Nous avons toutes été unanimes à dire que le Seigneur est là et nous invite à écouter et à entendre : à écouter avec les oreilles de notre cœur les manières par lesquelles Dieu nous parle à travers les événements dévastateurs qui se produisent autour de nous et à nous adapter à de nouvelles façons d’être et d’agir.

• En nous joignant à la méditation du pape François sur l’apaisement de la tempête (Mc 3, 35-41), nous avons donné le ton à notre prière pendant cette pandémie : comme il l’a dit, « Le Seigneur est aux commandes ; la foi en cette présence nous libère de la peur et nous donne l’espoir ». Devenues solidaires de nos frères et sœurs du monde entier, nous avons commencé à prier pour les personnes infectées, leurs familles, les morts et les personnes en deuil, les travailleurs et bénévoles de première ligne, nos dirigeants, les scientifiques et les chercheurs... La prière est devenue partie intégrante de notre vie ! La Semaine Sainte et la célébration de Pâques ont pris un ton très particulier, car nous avons passé toute la semaine en retraite et avons prié intensément pour notre monde et notre humanité.

JPEG - 897.3 kb• L’Eucharistie quotidienne est désormais virtuelle, sauf un jour par semaine où notre curé se joint à nous, en gardant soigneusement une distance sociale. Nous passons beaucoup plus de temps en adoration devant le Saint-Sacrement ; nous nous nourrissons plus fréquemment de la Lectio Divina, et nos prières quotidiennes sont principalement axées sur les besoins de notre monde actuel.

• Le confinement implique que nous permettions à nos aide-ménagères laïques de rester chez elles, pour leur propre santé et leur protection ainsi que celles des autres. Chacune a mis la main à la pâte pour faire bouger les choses : cuisine, courses, nettoyage, lessive, jardinage, etc. Chacune d’entre nous a appris quelque chose de plus, de nouveau : les manières de cuisiner - grâce à YouTube, l’entretien, l’utilisation de l’aspirateur, la manière d’utiliser les différents produits de nettoyage, les achats en ligne, le jardinage, le soin des plantes...
JPEG - 3.2 Mb

• Grâce à la Providence divine, les membres du Conseil Général en mission étaient de retour au Généralat avant que des restrictions de voyage ne soient imposées. Les réunions et les visites déjà prévues pour les mois à venir ont dû être annulées. Cependant, ils ont continué à se réunir régulièrement sur des questions liées à la vie de la Congrégation. D’une certaine manière, ils ont été plus occupés pendant le confinement qu’auparavant : ils ont maintenu des contacts avec les Provinces/Régions, sont restés en lien et se sont informés, grâce à des canaux de médias sociaux tels que WhatsApp, Skype et Zoom, sur l’évolution de la situation dans chaque pays où nous sommes présentes, et ont modifié, adapté et reprogrammé des événements.

• En général, cette situation de confinement nous a donné le temps de nous occuper de choses pour lesquelles nous n’avions pas de temps auparavant : nous mettre à jour sur différents fronts, organiser des dossiers, ranger les armoires et les lieux de stockage, débarrasser la maison de ce qui l’encombre, etc.

JPEG - 979.9 kb• Nous avons aussi nos célébrations modérées : les fêtes de Pâques et de l’Ascension, la fête du travail, la fête des mères, la fête des infirmières, et les anniversaires des membres de la communauté, y compris l’anniversaire et le jubilé d’or de Sœur Birgit Goslain qui était chez nous pendant quelques jours au cours du confinement, augmentant la joie de notre vie communautaire.

• Il y a eu aussi la visite quotidienne de notre jardin par de petits groupes de personnes handicapées d’un institut voisin. Pendant le confinement, ils étaient trop enfermés et avaient besoin d’un peu d’air frais et nous étions heureuses qu’ils puissent se promener dans notre jardin - tout en respectant une distance sociale, bien sûr. JPEG - 2.3 Mb

• Cette semaine, en réponse à l’invitation du pape François, nous vivons la "Semaine Laudato Sí" et participons en ligne à certains des événements organisés par le Mouvement catholique mondial pour le climat. Un soir, nous étions dans le jardin pour prier avec et dans la nature. Les canards de notre jardin, qui sont maintenant devenus plus familiers, nous ont rejointes et ont même essayé d’utiliser notre dépliant de prière ! Les poissons de l’étang sont remontés à la surface comme s’ils voulaient nous dire bonjour ! Les oiseaux semblaient chanter avec plus de clarté et de profondeur !

• Face à cette pandémie, nous ne pouvons pas faire grand-chose pour l’humanité qui souffre, si ce n’est nous tourner vers Dieu dans la prière pour qu’il nous guérisse et nous protège. Nous sommes toujours reconnaissantes à Dieu pour les bienfaits de la vie et du confort dont nous jouissons : une maison spacieuse, une nourriture spirituelle, le soutien d’une communauté, un beau jardin et de la nourriture sur notre table, alors que beaucoup souffrent dans l’isolement, la peur, la pauvreté et la maladie. Chaque matin, nous nous levons avec gratitude pour le don de la vie et tous les dons qui nous sont offerts gratuitement.

• Alors que les mesures de confinement sont progressivement levées, le pays enregistre aujourd’hui 56 511 cas confirmés, 14 123 cas guéris et 9 212 décès. Nous prions avec notre Pape pour que le Seigneur ressuscité "dissipe les ténèbres de notre humanité souffrante et nous conduise à la lumière de son jour glorieux, un jour qui ne connaît pas de fin".

Sr Valsam Jose

News Update

Perpetual profession in D.R. Congo

Some sharing on the celebration of the Laudato Si Week


To be kept informed of our activities, please leave us your e-mail address :