FR NL
 

Quelques partages sur la célébration de la semaine "Laudato Sí"

Novembre 2020

La Province de Delhi a célébré la semaine "Laudato Sí" en prenant un temps de qualité pour la prière, la lecture et la réflexion à l’aide du matériel fourni, de vidéos et d’hymnes porteurs d’inspiration. La créativité, la nouveauté, le caractère unique, l’enthousiasme, l’intérêt et l’urgence avec lesquels les communautés ont répondu à l’appel pour prendre soin de notre "maison commune" étaient dignes d’éloges. Chaque jour, les communautés ont choisi des thèmes de prière différents : les cinq éléments de la nature, « Protéger la nature pour l’avenir », « Pas de Terre, pas de vie », « Penser globalement, agir localement », etc. JPEG - 99 kb
Quelques communautés sont résolues à intensifier leurs efforts pour susciter la bonne volonté du personnel, des étudiants, des parents et des collègues afin qu’ils deviennent leurs partenaires actifs dans le projet "Guérir la Terre Mère qui crie détresse". Le dernier jour de la Semaine, pendant la prière et la réflexion, les sœurs de la Province ont examiné leur style de vie et l’impact de leur comportement et de leurs décisions irréfléchies en ce qui concerne la nourriture, l’eau, l’énergie et les autres biens matériels de la terre. "Cela a éveillé notre conscience : reconnaître nos péchés contre la création et être vraiment désolées pour notre négligence et notre indifférence envers la Terre, qui gémit sous la pression de l’insensibilité humaine".

La Vice-Province du Rwanda a partagé ce qui suit:

JPEG - 366.9 kbLe thème "Le tissu de la vie : la biodiversité comme une bénédiction de Dieu" nous a aidées à méditer sur les faits essentiels de la création : la création vient de Dieu et nous en faisons partie. Ce qui arrive à la création nous arrive à tous aussi. Saint Bernard de Clairvaux voyait la Bible et la nature comme deux livres dans lesquels Dieu nous parle et nous révèle quelque chose de sa beauté et de sa bonté ; la nature nous parle et nous montre la présence de Dieu. Cette prise de conscience nous rapproche de notre maison commune.

Au cours de la semaine Laudato Sí, les communautés de la Vice Province se sont unies dans la prière avec la communauté chrétienne du monde entier pour prier pour et avec la terre. Nous avons reconnu que plus nous sommes unies à Dieu, plus nous sommes proches de la nature. Dans toutes les communautés, nous avons décidé de veiller à l’économie d’eau, à la propreté de notre environnement, au tri des déchets, et à la protection des plantes et des arbres du jardin. D’une manière particulière, avec de l’aide des Sœurs, quelques femmes ont appris à faire un potager dans des sacs, à préserver l’eau et à obtenir une bonne productivité dans un petit espace.

La Province Saint-Bernard a partagé que pour lancer la semaine "Laudato Sí", quelques communautés ont regardé de courtes vidéos, dont une sur l’encyclique elle-même. Dans le contexte de la catastrophe écologique, nous écoutons l’invitation du pape François à unir nos efforts pour la protection de notre maison commune. Nous comprenons que nous ne pouvons surmonter ces défis mondiaux qu’en faisant preuve de solidarité les uns envers les autres. JPEG - 120.6 kbEn tant que Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie, notre charité se manifeste non seulement envers les personnes vulnérables, mais aussi envers l’ensemble de la création de Dieu. Cette compréhension a influencé toutes nos communautés et chacune s’est engagée à apporter sa contribution pour protéger la Terre notre mère.

La semaine "Laudato Sí" n’est pas passée inaperçue dans nos communautés. Cela s’est manifesté de différentes manières :

- Prière dans et avec la nature : Quelques communautés ont passé une heure de méditation en contact profond avec la nature, en contemplant le soleil levant, écoutant le chant des oiseaux et l’expression des animaux, admirant la diversité des fruits, des fleurs et des herbes, toute la création qui louait le Créateur !

- Nous avons vu l’urgence d’aimer, respecter, protéger et prendre soin de la Terre, parce qu’elle est notre mère.

- Dans le contexte de notre pays, certaines plantes nourrissent notre vie de nombreuses façons, comme par exemple:JPEG - 114.6 kb

  • Le bananier : Cette plante meurt dès qu’elle donne des fruits. C’est ce que nous sommes appelées à vivre : mourir à soi-même, donner la vie aux autres par des services gratuits et le don de soi afin que l’autre puisse s’épanouir grâce à ma présence.
  • Le palmier : C’est une plante très utile et très forte qui tient le coup même si elle est au milieu d’autres arbres qui peuvent l’étouffer. C’est une invitation à être fort et solide, à s’accrocher dans la joie comme dans la douleur.
  • o Le papayer : C’est un arbre qui a besoin d’être planté à une grande profondeur dans le sol. Ses fruits reposent les uns sur les autres, quel que soit leur poids ou leur forme. Il nous invite à nous enraciner dans la prière, à nous soutenir et nous aider mutuellement, à nous accepter et à nous aimer, quelles que soient nos différences.

La réponse appropriée à cette prise de conscience est la conversion écologique : souci de la nature, justice pour les pauvres, engagement envers la société et paix intérieure. C’est une façon d’écouter le cri de la création, de reconnaître la contribution que chacune de nous peut apporter pour protéger la Terre, notre maison commune.

Voici quelques-unes des décisions concrètes prises par différentes communautés :

- Prier avec la nature

JPEG - 103.9 kb

- Planter des arbres sur nos terres pour lutter contre la crise économique. Nous avons planté beaucoup plus d’arbres fruitiers afin de pouvoir partager leurs fruits avec différentes communautés et ceux qui nous entourent

- Renforcer le travail des jardins potagers et l’entretien des jardins de fleurs

- Séparer les déchets dégradables et non dégradables afin de faire du compost, des aliments pour les animaux et de l’engrais pour nos jardins

- Nous engager à nettoyer et à entretenir notre environnement. JPEG - 279.6 kb

La Région du Mali a partagé qu’en réponse à la lettre de la Supérieure Générale et en union avec la communauté catholique mondiale, dans la prière et la solidarité, chaque communauté de la Région du Mali a célébré la semaine Laudato Sí, malgré le confinement et les couvre-feux. Notre réponse s’est concrétisée par les activités suivantes :

- Adoration, prière du rosaire, une heure d’adoration spéciale chaque jour pour implorer la miséricorde de Dieu pour le monde

- Planter des arbres fruitiers, prendre soin de notre potager, utiliser des engrais naturels

- Réciter la prière du Pape François pour la santé des malades tous les jours après les Vêpres, en union avec les victimes du Covid-19.

- Dans le respect de la nature et pour montrer notre amour pour notre mère la Terre, nous collectons et recyclons les déchets et les réutilisons différemment.

La communauté "Marie-Auxiliatrice" à Miabi, dans la Province Saint-Vincent de Paul, a partagé qu’une partie de sa célébration de la Semaine Laudato Sí a consisté à désherber le jardin communautaire et à planter une plante paratonnerre (Ginkgo biloba) aux quatre coins de la maison.

JPEG - 224.3 kb


News Update

News from the Generalate

Perpetual profession in D.R. Congo


To be kept informed of our activities, please leave us your e-mail address :